AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelques aperçus sur Leibniz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwann Bleu

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Quelques aperçus sur Leibniz   Ven 27 Fév - 14:47

LA PRATIQUE DE LA PHILOSOPHIE


* Double conviction : "La raison est présente partout, la réalité est inépuisable" (s'oppose au rationalisme cartésien qui écarte la réalité sensible et changeante).

* La monade ou l'unité vraie :
- La réalité est une union de diversité et d'unité, mais seule la monade - substance individuelle - existe ("ce qui n'est pas véritablement un être n'est pas véritablement un être").
- Elle n'est pas un agrégat, c'est une unité vraie interne, elle est un point métaphysique (<> points physique/mathématique qui sont divisibles), chaque monade est unique, elle est substance (n'est jamais attribut) : Jules César est une substance car de nul autre on ne peut dire qu'il est Jules César.
- Les attributs d'une substance ne sont séparables que par abstraction, car en réalité, ce sont les attributs qui constituent et individualisent la substance : la substance contient toutes ses déterminations (passées, présentes et futures) car elle est close et fermée - elle est ainsi une force active.

* L'harmonie préétablie :
- Chaque monade contient en plus de sa propre histoire une trace de l'univers tout entier : "quand je perçois le bruit d'une vague, je perçois, sans m'en rendre compte, le bruit de chaque goutte d'eau. Ainsi chaque monade fait-elle écho à l'univers tout entier, que, telle un miroir, elle concentre et "exprime" du point de vue qui est le sien" (de par sa position dans l'espace-temps).
- Ainsi, chaque monade s'accorde et communique avec les autres de par l'harmonie pré-établie par Dieu (qui a réglé l'univers), sans pour autant agir les unes sur les autres. Et ainsi du corps et de l'âme.

* Le meilleur des mondes possibles :
- Le monde est harmonieux (au sens musical et esthétique de l'accord des parties) car il répond à une double exigence, d'une part le maximum d'ordre/unité (principe de continuité), d'autre part le maximum de variété/diversité (principe des indiscernables).
- S'il est le meilleur des mondes possibles, c'est que cette thèse est la seule conforme au principe de raison suffisante selon lequel "il doit toujours être possible d'expliquer "pourquoi quelque chose existe plutôt que rien et pourquoi ainsi et non autrement"" ; il y a une raison pour laquelle Dieu a créé ce monde plutôt qu'un autre (tous les mondes n'étaient pas également bons ou mauvais).
- Le mal est la résultante de la "limitation originelle de toute création" - que chaque monade s'efforce de dépasser pour exprimer du mieux possible le monde.
- La perfection est l'état d'une chose quand elle connaît son plus haut degré d'être (Dieu a toutes les perfections à leur plus haut degré).
- Le but de la philosophie est de se placer à un niveau d'examen suffisamment profond pour pouvoir faire resplendir l'excellence divine.



VOCABULAIRE EUROPEEN DES PHILOSOPHIES


* La perfection est le degré/quantité d'essence/réalité : selon ce degré, une réalité aspire ou prétend à l'existence (il y a donc une réalité du possible - elle est l'être du possible).

* Seulement avec les problèmes de l'espace et du temps, qui ne désignent aucune réalité/possibilité, Leibniz recourt parfois à une signification de réalité désignant ce qui existe véritablement ou actuellement.

* La perception :
- Elle représente une multitude dans l'unité et l'on peut ne pas s'en apercevoir (variété dans l'unité).
- Désigne donc le rapport qui existe entre le monde et chaque monade ; ainsi, toute perception enveloppe l'infini ("la hiérarchie des êtres s'ordonne selon l'explicitation qu'ils sont capables de reconnaître dans la multiplicité interne de leur représentation").
- Est une espèce (perception naturelle, perception accompagnée de mémoire, perception accompagnée de conscience) du genre de l'expression (tout comme le sentiment ou la connaissance).
- L'aperception est une perception accompagnée de conscience ou de réflexion (la perception est l'expression du divers dans l'unité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erwannbleu.canalblog.com
 
Quelques aperçus sur Leibniz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques photos prises hier soir...
» [AIDE] Impossible de démarrer l'APN - Pb mode Aperçu
» Quelques expressions ch'ti
» [SOFT] HOUR FACE : Découvrez à quoi vous allez ressembler dans quelques années [Payant]
» Quelques photos de Noël pour vous remonter le moral !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Brouillon Forum - :: Sphère-
Sauter vers: